Carnet de voyage : Cuba, La Havane #1

Il y a des voyages que l’on écrit sur une liste, celle qui détaille toutes les civilisations et tous les lieux que l’on voudrait voir au moins une fois dans sa vie. Parmi les pays dont je tenais vraiment à découvrir, il y avait cette petite île à l’autre bout du monde que l’on surnomme le « crocodile » en comparaison à la forme de l’animal. Cuba restera un de mes plus beaux voyages !

Nous souhaitions une destination spéciale pour fêter notre Pacs mais n’avions qu’une semaine de vacances. Je ne vous cache pas qu’on a un peu hésité… Faire ce long voyage, pour seulement 6 jours sur place : cela en vaut-il la peine ?! Aujourd’hui je peux vous dire que je ne regrette pas une seconde.

Bien sûr, nous avons dû faire des choix de visites car une semaine passe malheureusement très vite. Notre choix s’est donc porté sur La Havane (incontournable), la région de Viñales et Varadero pour finir notre séjour par un peu de repos. Si vous prévoyez d’y aller, avec plus de temps, surtout ne passez pas à côté de Trinidad ! Ça reste notre seul regret de ne pas avoir pu découvrir l’authenticité et la beauté de cette ville.

On a beau voir des photos de Cuba, on a beau savoir que l’on verra de belles voitures anciennes à chaque coin de rue… Et pourtant, en sortant de l’aéroport, après une dizaine d’heures de vol, j’ai eu comme une sensation d’avoir remonté le temps et changé d’époque. On voit passer des modèles de voitures que l’on a jamais vu, des chevrolets, des buicks et pontiac (et j’en passe), avec des couleurs flamboyantes en passant par des teintes pastel. Et puis, on découvre « La Habana » ! D’anciennes maisons coloniales colorées, avec des patios remplis de verdure où la lumière dorée se reflète sur les murs. On arrive alors sur de grandes places, les enfants jouent, il y a de la musique partout, et on se sent si bien…. Les cubains sont d’une gentillesse incomparable et leur joie de vivre est si communicative ! Pour ma part, j’en suis revenue transformée ! Être spectatrice d’une population qui n’a pas de grosse fortune mais qui a pourtant la plus grande richesse du monde : l’humanité.

Avant de vous partager mes contacts et bonnes adresses, je dois vous confier que l’on ne m’avait jamais accueilli aussi chaleureusement. Ce qui est sûr c’est que j’y retournerai un jour et je ne manquerai pas d’aller rendre visite à ces personnes qui ont fait de notre voyage un des plus inoubliable !

Je dois avouer qu’on avait sûrement le meilleur guide chauffeur de La Havane ! Notre cher Elio est un guide hors pair, il est passionné, drôle, serviable et en prime il parle le français. Nous avons passé une journée entière avec lui et avons parcouru la capitale dans sa jolie voiture verte, une Lada des années 1980. Il nous a raconté l’histoire de Cuba, les crises par lesquelles elle est passée mais aussi comment le pays se reconstruit. Elio nous a fait découvrir les différents quartiers et cultures de la ville, montré les plus beaux patios du centre historique et même raconté quelques anecdotes sur les noms de certaines rues. Une journée si enrichissante que nous ne l’oublierons jamais.

Pour une visite guidée de 4h à 5h de La Havane, comptez 40CUC (environ 35€). Elio et son épouse Rita louent également des chambres dans leur maison dans le quartier Nuevo Vedado. La maison est mitoyenne à celle des propriétaires, vous serez donc seuls dans la maison ou éventuellement avec d’autres touristes. Il y a 4 chambres doubles (peut être même une 5ème mais je ne suis plus très sûre) qui se ferment à clé, toutes avec salle de bain (même sèche-cheveux !), climatisation, tv… Autant vous dire qu’à Cuba c’est le grand luxe. Elio et Rita sont des personnes très chaleureuses et hospitalières, nous nous y sommes sentis comme la maison.
La nuit est à 30CUC (27€ environ), petit-déjeuner (très très copieux !) inclus. Et comme le quartier Nuevo Vedado est un peu éloigné du centre historique, vous pourrez faire appel à Elio pour vous y conduire.

Adresse et Contact de Rita et Elio :
Calle San Juan Bautista n°59, Nuevo Vedado (entre calle 35 et calle 37)
ritajpaula@yahoo.es
+53 78 83 67 13
+53 52 83 61 78

A gauche la maison de Rita et Elio, les propriétaires – A droite la maison d’hôtes où nous avons dormi

Les rues de la Havane sont si colorées et si authentiques, je ne peux que vous conseiller de vous balader à travers les ruelles de la Habana vieja (la vielle Havane), découvrez et appréciez le quartier colonial, classé patrimoine mondial de l’UNESCO.

Musée du Parfum, 156 Mercaderes, La Habana
L’entrée est gratuite et vous pouvez y concevoir votre propre parfum

Quartier de Callejon de Hamel de la Havane
Un passage piéton long de 200m et complètement loufoque !

La vue du rooftop de l’hôtel Gran Hotel Manzana Kempinski
La Habana Vieja, 10100 Havana

Vous pouvez monter au dernier étage de l’hôtel, boire un cocktail et admirer la vue sur le capitole.

Le bar Floridita perpétue la mémoire d’Hemingway

Ernest Hemingway, écrivain célèbre a passé plusieurs années de la fin de sa vie à Cuba et allait fréquemment dans ce bar, devenu mythique. D’ailleurs, une statut de bronze de l’écrivain est à l’endroit même où il avait coutume de s’assoir. Aujourd’hui, on vient dans ce bar de la vieille ville pour y apprécier l’ambiance et pour déguster le cocktail le plus renommé, le fameux « daiquiri ». Je ne vous cache pas que le prix est bien plus cher que dans n’importe quel autre bar de la ville, c’est devenu très touristique, mais nous concernant nous ne regrettons pas du tout d’y être allés.

Bon à savoir avant de partir à Cuba :

  • Savoir parler espagnol est toujours mieux, mais au moins connaitre quelques phrases basiques. Beaucoup de locaux parlent l’anglais et certains parlent le français.
  • Cuba est une destination dite « sans risques ». Nous sommes sortis le soir, avons marché dans la rue seuls et n’avons eu aucun problème. Le risque zéro n’existe pas, comme partout, mais c’est relativement sûr. Il faut savoir que le moindre petit vol est passible de 10 ans de prison, alors ils ne rigolent pas !
  • Les gens sont très accueillants, bienveillants et souriants, ils viendront naturellement vers vous. Oubliez donc vos préjugés et échangez avec les locaux, votre voyage en sera bien plus enrichissants.
  • Même les personnes qui travaillent dans le tourisme gagnent bien leur vie, le salaire moyen d’un cubain reste extrêmement bas, à savoir 30CUC (environ 27€). Ne soyez pas étonné de leur conditions de vie. Les ruelles de la vieille Havane en est un bon exemple.
  • Il y a 2 monnaies à Cuba : le peso cubain (le GUP), monnaie locale des cubains, et le peso convertible (le CUC), monnaie pour les touristes. Les deux sont appelés Pesos, ce qui est parfois un peu confus pour nous. Le CUC, ou peso convertible, est la monnaie forte et la seule que vous pourrez convertir. L’autre peso, est la monnaie nationale et elle est réservée aux Cubains. En raison de cette monnaie tout est 5 à 10 fois plus cher. C’est donc une des destinations les plus chères d’Amérique du Sud.
  • Vous serez souvent sollicité pour une balade en taxi, vente de cigares dans la rue (de mauvaise qualité) et autre… Souriez, dites « non merci », ils n’insisteront pas.
  • Le pourboire est très courant à Cuba et on vous le demandera constamment. Cela fait partie intégrante du pays, prévoyez le donc dans votre budget.
  • Les vielles automobiles américaines des années 50 sont omniprésentes dans les rues. N’hésitez pas à demander aux chauffeurs si vous pouvez vous prendre en photo devant, ils seront ravis ! La course dans ces vieilles voitures coutent très cher : environ 1CUC le kilomètre. Si vous voulez faire des économies, faites comme tous les cubains : prenez un billet d’un CUC dans la main, placez vous sur un axe principal et tendez le bras avec le billet pour faire signe aux automobilistes. Le covoiturage est vraiment très très courant là-bas, tout le monde le fait et c’est sans danger. Option 2 : négocier « avant » votre course et n’hésitez pas à demander à plusieurs chauffeurs.
  • Le système d’éducation et la santé sont gratuits à Cuba et performants ! Beaucoup de médecin se forment à Cuba avant de s’expatrier.
  • Si vous logez dans une Casa Particular de la Havane, n‘hésitez pas à ramener un cadeau à vos hôtes. C’est courant et très apprécié. Privilégiez des affaires de toilettes comme des savons, déodorants ou autres, car ces produits sont très cher pour eux. Mais aussi des affaires scolaires et tout autre objet du quotidien de première nécessité.

J’espère que ces quelques clichés sur La Havane vous auront plu… Dans une seconde partie je vous parlerai de notre découverte de la Vallée de Viñales, un site incontournable à Cuba ! Enfin, je vous ferais découvrir Varadero avec ses plages de sable blanc et son eau turquoise…

Un commentaire sur “Carnet de voyage : Cuba, La Havane #1

  1. RIA VAN KERKVOORDE says:

    bonjour Bravo, pour ce beau reportage sur votre voyage à Cuba; Suis intéressée par la suite concernant Vinales ; Pourriez-vous m’envoyer le lien. Remerciements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Pour ne rien manquer de l'actualité Ame&Lys, c'est par ici :